Archéologie en 6°/5°

Durant la semaine du 4 au 8 juin,  en cours d’histoire, les élèves de 6° et de 5° ont fait la rencontre d’Aline Godard, étudiante en Master 2 d’archéologie à l’Université de Bordeaux et spécialisée en préhistoire.   Durant une heure, chaque classe a pu écouter les explications d’Aline  mais aussi poser beaucoup de questions sur l’archéologie et le métier d’archéologue.

L’échange a été dense car plusieurs aspects ont été abordés. Les élèves ont pu ainsi réfléchir sur  les objectifs de l’archéologie et découvrir l’historique de cette science. Ils ont également appris à différencier les différents types de fouilles (fouilles programmées, fouilles préventives),  réfléchi sur les procédés de datation (carbone 14, dendrochronologie, etc)  et  découvert la variété des outils de fouille de l’archéologue.

Aline étant spécialisée dans la période du paléolithique, elle a pu décrire et faire réfléchir les élèves sur les types de traces qui restaient de cette époque. Les photos du site de Renancourt à Amiens,  où elle fouille chaque été depuis 5 ans, ont permis aux élèves de mieux comprendre l’organisation d’un chantier de fouilles et  les découvertes réalisées : objets en silex, ossements, éléments de parures en craie, statuettes en craie nommées « vénus préhistoriques ». Ces dernières ont laissé nos élèves assez perplexes sur leur aspect et leur signification. L’occasion était idéale pour les initier à émettre des  hypothèses.

Pour aider les élèves à évoquer et comprendre, Aline avait apporté des objets, certes actuels, mais déjà utilisés par nos ancêtres comme matière première : bois de cervidés, silex taillé, parures et statuettes en craie reconstituées. Ces objets (issus de l’archéologie expérimentale) ont permis de réaliser que les hommes du paléolithique  ont fait preuve d’un savoir-faire élaboré  et d’une grande capacité d’adaptation à leur environnement.

L’intervention a été appréciée par les élèves. Voici quelques citations prises de leurs comptes-rendus :

« Moi j’aimerais bien faire docteur, comédienne, monter les chevaux ou être archéologue. Donc l’intervention m’a intéressée et j’étais très impressionnée par le travail qu’elle nous a présenté. » Anaël (6e A).

« Avant j’aimais déjà l’archéologie. Aline m’a appris beaucoup de chose, ce moment avec elle m’a intéressé et j’ai beaucoup aimé les objets qu’elle nous a apportés. Cela m’a donné envie de faire des recherches sur certaines trouvailles.  » Emma (6e A).

« Le cours était super, j’ai appris plein de choses et ça m’a donné envie d’être archéologue. » Eythan (6e A).

« J’ai retenu que les hommes préhistoriques ont fait toutes sortes de petites sculptures avec de la craie (exemple des petites statuettes en forme de femme ou en sorte de disque). J’ai aussi retenu que dans les grottes il y avait d’énormes araignées, que grâce à la technologie on pouvait reconstituer le visage avec les ossements des hommes préhistoriques. » Alizée (6e A).

Les commentaires sont fermés