Un projet d’animation pastorale a été écrit durant l’année 2018-2019 dans le cadre des différents conseils pastoraux qui se sont tenus durant l’année. Vous trouverez ainsi en cliquant sur ce lien le détail de l’animation pastorale, allant de la classe de 6° à la 3°, s’adaptant par ailleurs aux différentes tranches d’âge.

De façon plus spécifique, nous avons bâti un projet d’année détaillé ci-dessous mettant en oeuvre le projet d’animation pastorale de l’établissement.

Projet pastoral année scolaire  2021-2022 :

THEME : Grandir dans son cœur en pardonnant !!!

« Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu »

Les Béatitudes ( Mt 5,7-8)

Nous avons tous déjà été confrontés dans notre vie à la question du pardon.

Suite à une insulte, une offense, une blessure physique ou morale.

Sur le moment, pardonner semble impossible mais Dieu nous demande de nous tourner vers les autres comme Lui nous a pardonné nos péchés tout au long de la Vie.

Pardonner  ce n’est pas effacer une faute commise, ce n’est pas un cadeau que l’on fait à celui qui nous a offensé mais bien à nous-mêmes et à Dieu. Lorsque nous pardonnons c’est notre cœur que nous libérons pour pouvoir avancer sur le chemin de l’Evangile à la suite de Jésus. Nous en ressortons grandi et plus fort aussi.

Parfois, il faut du temps et certains actes semblent impossibles à pardonner…mais la première étape est d’essayer !

Utilisons notre super pouvoir qu’est le pardon pour pouvoir vivre tous ensemble dans la paix

Voici quelques prières qui pourraient nous aider :

Seigneur, toi, tu vas à la rencontre de celui qui t’offense, toujours et toujours, avec joie et amour.

Mais moi, je n’estime pas et ne respecte pas toujours celui qui m’offense.

Viens à mon aide, toujours et toujours, pour qu’avec toi, je sache aimer.

Bénis le Seigneur, ô mon âme, bénis son nom très saint, tout mon être !

Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits !

Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ; il n’agit pas envers nous selon nos fautes, ne nous rend pas selon nos offenses.

Seigneur, voici l’autre, avec lequel je ne m’entends pas.

Il t’appartient, c’est toi qui l’a créé, et si tu ne l’a pas voulu comme ça, tu l’as pourtant laissé comme ça.

Puisque tu le portes, mon Dieu, moi aussi, je veux le porter et le supporter, comme tu me portes et tu me supportes.